Friday , November 15 2019
Home / senegal / Le Nouvelliste – Le cri des compagnies de téléphonie et d’internet

Le Nouvelliste – Le cri des compagnies de téléphonie et d’internet



Le cri des compagnies de téléphonie et d’internet

Publié le 2019-10-16 | Le nouvelliste

Les compagnies de téléphonie et d’internet ne semblent pas s'en tirer sans dommage en ces temps marqués par des troubles sociopolitiques. La Digicel et la Natcom paient aussi le pot cassé quand les différentes voies publiques sont bloquées et fermées à la circulation. Les techniciens desdites compagnies ne peuvent pas avoir accès aux installations des antennes.

"Il est difficile et parfois même impossible à nos techniciens et à nos équipes de se déplacer afin de se rendre dans nos 1,500 sites quand il ya des s réparations à faire ou tout au moins les alimenter en carburant", a fait savoir Maarten Boute , président et directeur général de la Digicel, soulignant qu'il ya entre 80 à 120 sites qui tombent en panne durant ce moment de perturbation. En temps normal, la compagnie a l’habitude d’avoir entre 30 et 60 de ses sites en panne.

Récemment, la compagnie rouge a vu un de ses sites brûlés au Champs de Mars. Mais il a été vite réparé, d’après le patron de la Digicel, Maarten Boute. Depuis l’aggravation de cette crise qui perdure dans le pays, la Digicel voit en moyenne près d’une dizaine de ses câbles de fiber optique fauchés chaque jour. Pourtant, elle ne compte en moyenne qu’un câble cassé par jour ordinairement.

Évitez de couper les câbles car ce sont eux qui mènent le signal d’une antenne une une autre et laissez passer les techniciens lorsqu’ils s’identifient pour qu’ils puissent aller effectuer leur travail, exhorte le PDG de la Digicel. Souvent, on voit des câbles avec des arbres abattus utilisés comme barricades.

Quand les antennes sont en panne et que les sites ne sont pas alimentés en énergie, la qualité du service va être diminuée dans certaines zones, selon M. Boute. Les zones où l’accès n’est pas facile aux techniciens de la Digicel sont certains endroits à Matissant, Bel-Air, Bicentenaire, La Saline, entre autres.

La situation n’est pas différente pour la Natcom. Environ une centaine de câbles, connectant les différentes antennes de ladite compagnie, ont été coupés, d’après la responsable des relations publiques de la Natcom, Ketchine Jean Baptise. “En dépit de la situation sociopolitique instable du pays, les besoins en connectivité par le biais des télécommunications et de l’accès à Internet restent essentiels”, soutient la Natcom. En ce sens, la Natcom appelle la population à protéger les installations et les infrstrures des compagnies de téléphonie et d’internet.

“Nous avons plus que jamais besoin d’être connectés pour rester en contact avec nos familles et nos amis sur les différents médias et réseaux sociaux sur lesquels il est aussi possible de s’informer”, conseille la Natcom. Les compagnies veulent réparer leurs câbles pour pouvoir améliorer leurs services offerts à ses innombrables clients à travers le pays.


Source link